Presse

l’Indépendant: Ouveillan espère une aide exceptionnelle de l’État

Rencontre avec le maire Jean-Paul Chaluleau entre bilans et perspectives.

Que souhaiter pour l’année nouvelle? Évidemment, que la crise sanitaire s’estompe et laisse la place à la vraie vie. La santé est primordiale, elle permet de tout affronter debout. Et puis que chacune et chacun puisse en 2022, cueillir des petits bonheurs en chemin, ait sa place dans notre société, en paix.

Revenons sur 2021. Le contexte d’abord…

Nous sommes les élus Covid, élus le 15 mars 2020 et confinés dès le 17… Depuis quasiment deux ans, la vie sociale, associative, sportive, politique, est chamboulée. Mais aussi la convivialité. Malgré ce, les associations, en souffrance depuis le début de la pandémie, continuent de fonctionner en s’adaptant aux protocoles sanitaires. La municipalité les soutient dans cette délicate période. Hommage doit également être rendu à toutes les forces de la commune (commerçants, artisans, viticulture, santé), aux agents municipaux, aux enseignants, sous pression comme les parents d’élèves et les enfants. La municipalité s’est impliquée fortement, avec son CCAS, dans l’accompagnement pour la lutte contre le Covid.

Pour 2022, quelle sera notre visibilité? Et le contexte local?

La Chambre régionale des comptes l’a souligné l’été dernier, la ZAC est en déficit de près de 1,4 million d’euros. Déficit creusé pendant 10 ans et que nous devons combler. La CRC préconise parallèlement l’arrêt des investissements importants. Ajoutez à cela des emprunts qui courent. Nous avons alerté l’État sur notre situation, au plus haut niveau, par l’intermédiaire de notre députée Danièle Hérin, par le préfet Thierry Bonnier et le sous-préfet Rémy Recio. Tout récemment, le sénateur Sébastien Pla, très actif, a saisi les ministères concernés ainsi que le préfet. Ouveillan espère une aide exceptionnelle de l’État pour aborder sereinement son avenir.

Une esquisse pour 2022?

Avec le travail de fond au quotidien des élus et des agents, citons: la réhabilitation de la rue Ferrer, en concertation avec ses habitants, des chemins de vignes refaits, le jardin public au centre d’attentions. Le projet de cantine scolaire, lui, suit son cours. Le Département le soutient financièrement, d’autres appuis sont attendus. Le Royal disposera d’un nouveau système de chauffage et d’une nouvelle sono, dossier financé en partie par la région Occitanie. Avec le Grand Narbonne, les études pour la mission centres anciens se poursuivront. Avec l’aide de l’État, des travaux d’accessibilité seront menés, prévus depuis 2013… Des animations seront programmées, sous réserves. La mise en sécurité de Fontcalvy fera l’objet d’études de l’État. Pour 2022, l’objectif numéro 1 demeure: être au service et à l’écoute de la population. Dans le respect réciproque.

Article de l’Indépendant du 12/01/22

L’Indépendant lance sa web radio

L’Indépendant, producteur de contenus multimédia, lance une webradio : Radio Indep, le souffle de l’info

Elle est accessible sur notre site (lindependant.fr) et sur nos applications mobiles après leur mise à jour. Vous pouvez l’écouter dès maintenant sur ce lien : https://radio.lindependant.fr

Vous pouvez également y avoir accès en tapant Radio Indep dans votre moteur de recherche. Et dans tous les cas en bénéficier où que vous vous trouviez, en voiture comme dans votre cuisine, et quoi que vous fassiez, en courant comme en vous reposant.

La grille, à caractère informatif, est composée de journaux locaux (tous les quarts d’heures, dictés par une voix de synthèse appelée Léa, une innovation très suivie sur la planète presse, en France comme à l’étranger), et de journaux nationaux. Radio Indep diffuse également des émissions thématiques (économie, sport, cinéma), des directs, et de la musique.

Bonne écoute…

La bibliothèque municipale tourne une page

Photo: L’indépendant

Les responsables travaillent à la numérisation des ouvrages. La bibliothèque est ouverte les mercredis, jeudis et vendredis.

Si la bibliothèque municipale d’Ouveillan a ouvert ses portes il y a quelques années et répond à une demande sur le village, elle nécessitait une énergie nouvelle, afin de proposer aux Ouveillanais une sélection de nouveautés dans plusieurs domaines littéraires.

Riche déjà de près de 3000 livres dont 500 prêtés par la bibliothèque départementale de l’Aude, avec un renouvellement partiel tous les 15 jours, des dons, ou les derniers best-sellers achetés grâce à la subvention municipale, les responsables travaillent désormais à numériser les livres afin de se mettre en réseau avec la bibliothèque départementale et d’accéder au site plus simplement en permettant aux adhérents de choisir eux-mêmes leur livre et de pouvoir les réserver par avance pour être sûr de les avoir.

Un grand choix, romans, documentation sur de nombreux thèmes, politique, peinture, cuisine, voyage, policiers, etc. et de nombreux livres pour la jeunesse, BD, et les enfants très jeunes, sont bien présentés dans un cadre agréable. Marie Marc, Dominique Taillades, Lydie Aussenac, Viviane Segat, Hélène Gaubert, sont là, à tour de rôle, pour assurer l’accueil et conseiller si besoin, car toutes fidèles et passionnées de lecture.

C’est pourquoi, ces dames aimeraient recevoir un public plus élargi d’adultes, mais aussi des enfants, car le livre reste un merveilleux moyen de se poser, de s’évader loin des réalités parfois pesantes, de s’instruire, de prendre le temps de réfléchir, loin des écrans et des informations furtives qui assomment souvent le quotidien de chacun et qui fait qu’on ne retient rien… L’adhésion est gratuite, le local chaleureux et d’accès facile pour tous.

Article de l’Indépendant du 08/12/21

Fermée pendant fêtes, réouverture le 4 Janv 22

Le Téléthon 2021 en bonne voie à Ouveillan

Les membres et les bénévoles du CCAS, se sont réunis plusieurs fois afin de peaufiner le programme du Téléthon. Il se veut diversifié afin que tout le monde puisse y participer selon ses goûts.

Ainsi une loterie est déjà mise en place chez les commerçants ouveillanais, et ce jusqu’au tirage au sort qui aura lieu vendredi 10décembre. Allo gâteaux fera la distribution des commandes le samedi 4 décembre (préalablement passées avant le 3 décembre 12h auprès du 0619500830 ou 0684012070 ou par mail soniano@hotmail.fr).

Samedi 4 décembre à 14h, un concours de pétanque aura lieu sur le terrain du stade en triplette à la mêlée, (5€ avec lots aux gagnants). À 17h, place au concours de belote, (5€, lots aux gagnants) dans la salle du 3e âge avec vente de crêpes dès 16heures côté rue du Parc.

Le dimanche 5 décembre, sera un rendez-vous pour les sportifs dès 8h30 devant la salle des fêtes, café offert et départ 9heures pour la marche de Julien ou départ à 9h pour une balade en VTT. Durant le samedi après-midi et dimanche matin, se déroulera une exposition avec loterie et vente dans la salle du Carré d’Arts.

Les enfants participant au VTT doivent être accompagnés et pour eux les participations aux animations seront gratuites.

Photo et article: l’Indépendant du 28/11/21

Grand nettoyage d’automne avant Toussaint au cimetière

Un Avant / Après d’un élagage

Élagage des arbres, installation d’une signalétique dans les travées… le cimetière se refait une beauté à l’approche de Toussaint.

Depuis quelque temps, le cimetière vieux du village fait l’objet de beaucoup d’attention. Dominique Taillades (née Aussenac) ancienne élue, avait, avec l’aide de quelques bénévoles, entrepris la recherche de parenté qui pouvait exister sur les tombes existantes mais non entretenues, et légaliser par un achat ces lieux sur un bail de 30 ou 50 ans.

Dans la juste lignée des filles de l’ancien maire Julien Aussenac, c’est Viviane Grande (née Aussenac) qui poursuit ce travail avec l’aide de sa sœur, et des bénévoles, accompagné de Julien Grande, son mari et également élu de la nouvelle municipalité.

Après avoir répertorié les tombes, installé une signalétique dans les travées, un tableau à l’entrée pour se repérer, ils poursuivent ce travail de fourmi, par un prolongement administratif, afin que le cimetière reste avenant et dans le respect le plus profond de ce que doit être ce lieu de recueillement.

En ce mois d’octobre, à l’approche de la Toussaint, c’est aussi l’occasion de faire des travaux bien nécessaires, dont l’abattage de 15 pins morts, qui renvoyaient une image peu flatteuse de l’intérêt que l’on portait à ce lieu.

Depuis une semaine, l’entreprise J&R paysagiste, élague, coupe, tronçonne donc ces arbres et les enlève, un travail précis et bien réalisé.

Un pas de plus fait pour que le cimetière demeure un environnement propre et respectueux.

Article de l’Indépendant du 14/10/21

Un forum des associations d’Ouveillan réussi

Ce samedi (04/09) dès 9 heures du matin, la place du marché était très animée.

En effet, l’essentiel des bénévoles qui œuvrent tout au long de l’année pour la vie associative était bien en place pour accueillir tous ceux et celles qui souhaitaient s’informer sur ce qui se faisait sur le village.

Matinée qui commençait de manière agréable puisque les élus, organisateurs, offraient café et viennoiseries à tous les présents afin de bien se mettre dans l’ambiance.

Très vite de nombreuses personnes étaient là pour s’informer qui, auprès de la MJC, de l’école de rugby, AOCS, du patch et scrap, du photo-club et club informatique, des chats et de l’agility canine, tennis, théâtre, randos, bref demandes et réponses ont fusé tout au long de la matinée sous un beau soleil et un bel état d’esprit. Pour les associations, si certaines ont pu agencer leurs créneaux horaires, pour la nouvelle saison, certaines confirmeront en fonction des salles et de la crise sanitaire. Une seule certitude, le pass sanitaire sera obligatoire pour toutes les inscriptions. Nous reviendrons individuellement sur chacune d’elles au fil du temps.

Un apéritif, offert par la municipalité réunissait tout le monde dans un bel esprit de convivialité, avant de se séparer. Apéritif qui permettait d’entonner un joyeux anniversaire à Hélène, miss d’un jour qui pour la circonstance était heureuse d’être aussi bien entourée, elle qui est toujours présente dans la vie associative.

Article de l’Indépendant du 14/09/21

Entretien avec Dimitri Cros, Adjoint au Maire

Article l’Indépendant du 10/09/21

Les Vendanges du Coeur à Ouveillan : une histoire d’amour qui veut continuer de s’écrire. (2/2)

Comment un village comme Ouveillan avec près de 2500 habitants a-t-il pu attirer gratuitement autant d’artistes célèbres pendant 26 ans ? Malgré la pandémie, l’histoire d’amour perdure toujours.

Si 2020 a été une année blanche, l’aventure doit reprendre dès octobre prochain avec une vente aux enchères de fûts de vin, une cuvée spéciale et un repas concocté pour les partenaires par le chef trois étoiles Gilles Goujon. Un homme des premiers jours. Romain Colucci, le fils de Coluche, devrait être également présent. D’autres artistes pourraient l’être aussi. Bernard Pitié et Jean-Paul Chaluleau sont toujours à la manœuvre.

En 2022, il sera peut-être proposé un nouveau spectacle. « Nous pourrions dès lors être prêts pour mettre sur pied un autre évènement » confie Bernard Pitié. Certes plus intimiste puisque les normes de sécurité ont beaucoup évolué et il serait impossible, sans prendre de risque majeur, d’accueillir 4 à 5 000 spectateurs et d‘assurer le stationnement des véhicules.

Mais revenons en août 1996. Le concert de Frédéricks-Goldman-Jones, le 4 août 1995, a été un gros succès malgré une pluie continue. Cet été 1996, c’est Francis Cabrel, avec son album « un samedi soir sur la terre », qui vient enchanter le ciel ouveillanais et 5 000 spectateurs. La capacité maximale. Avant le spectacle, la désormais traditionnelle vente aux enchères a lieu à la Grange de Fontcalvy. L’artiste y participe et mieux encore achète un fût… qui ne rentre pas, bien entendu, dans sa voiture. Fort heureusement mais il ne le sait pas, l’achat du fût est symbolique. 300 bouteilles lui seront livrées ensuite.

L’émotion à fleur de peau de Cabrel

Le concert peut donc débuter et il ne pleut toujours pas. Place à deux heures de bonheur. Ce spectacle doit se terminer, ce soir-là, par la traditionnelle « chanson des restos » mais les spectateurs veulent autre chose. Entendre en live « les Chevaliers Cathares » qui se trouvent « au bord de l’autoroute quand le soir descend… » Soit sur les hauteurs de Narbonne, en direction de Toulouse. A 12 km de là !

Francis Cabrel s’exécute de bonne grâce alors que ce morceau ne figure pas à son répertoire cette année-là. Il en oubliera même de chanter la « chanson des restos » mais peu importe, la magie avait opéré.

Le repas d’après concert, qui réunit plus de 300 participants, artistes, musiciens, bénévoles, partenaires, pompiers, gendarmes… est lui aussi émouvant et les au revoir sont déchirants entre Francis Cabrel et les vignerons. « Même si nous avions le cahier des charges, nous pouvions rarement le respecter. Les artistes se changeaient dans nos maisons, certains y dormaient une ou deux nuits suivant leurs heures d’arrivée et de départ. Mais notre volonté, toujours partagée par les bénévoles, était de rester naturels et les artistes se fondaient alors dans le moule. Calogero, un jour, nous a donné une seule condition pour son retour. Celle de savoir s’il y aurait une grillade après le concert. Il appréciait également le vin d’Ouveillan » se souvient Francis Taillades, un des créateurs des Vendanges du Cœur.

Pascal Obispo, Patricia Kaas, Yannick Noah, Marc Lavoine, Gérard de Palmas ou Patrick Bruel ne vont pas tarder à entrer en scène et Goldman d’y revenir.

Photo et article l’Indépendant du 22/08/21