Mise en sécurité et en beauté des candélabres.

En ce jour de marché, ceux qui ont levé la tête, ont pu voir qu’une sécurisation de l’éclairage public, est venue discrètement embellir le site. En effet, si les anciens candélabres étaient devenus dangereux par leur niveau de dégradation, leur remplacement était impératif.

Les nouveaux s’intègrent parfaitement tant par leur forme que par leur couleur, mais également par le modèle choisi. Plus économes, ils ne creusent pas plus le déficit. Plus discrets, ils ne volent pas la vedette à notre église ou à nos remparts et plus sécures, nous voilà plus rassurés.

La partie technique a été menée par l’entreprise DEBELEC du groupe COMELEC, et par nos agents qui ont élagué les arbres autour des candélabres.

Cet ouvrage effectué de concert avec les Bâtiments de France dans l’intérêt du bien commun, offre une plus-value à notre patrimoine.
Par ailleurs, le quartier des Papillons a bénéficié également d’une remise à niveau de ses lampadaires, pilotés par une horloge astronomique, dans un souci d’économies futures.

RAPPEL sur l’enlèvement des encombrants…

Un service de ramassage par les agents des services techniques est en place depuis le lundi 2 novembre 2020 avec un ramassage chaque 1er lundi du mois. Les inscriptions prennent fin le jeudi qui précède l’enlèvement.

Vous pouvez vous inscrire en Mairie (04.68.46.81.90) ou sur « Signaler à la mairie » pour évacuer des meubles, de l’électroménager, etc…

Les cartons ne sont pas des encombrants, ils sont facilement pliables pour rentrer dans une voiture afin d’être jetés à la déchetterie.

Les autres encombrants déposés mais non répertoriés sur la liste hebdomadaire seront considérés comme des dépôts sauvages et donc peuvent être soumis à une contravention.

 Les demandeurs enregistrés devront déposer les encombrants à récupérer la veille au soir uniquement, pour éviter une pollution visuelle supérieure à 24h et un problème éventuel d’insalubrité.

Arrêté « Rue Danton » du 09/02/21 n°2021-042

L’au revoir au colonel Benedittini

Jeudi après-midi, le centre de secours de Sallèles-d’Aude et Ouveillan a reçu avec émotion la tournée d’au revoir du colonel Henri Benedittini, directeur du SDIS Aude, qui a décidé de prendre une retraite ô combien méritée. Il était accompagné du colonel Gouze, lui aussi partant. Le chef de centre Jean-Pierre Bardy et les sapeurs-pompiers quasiment au complet étaient également présents, tout comme Dominique Godefroy, conseillère départementale.

Les deux futurs retraités, à la tête du SDIS Aude en binôme depuis 25 ans, ont pris la parole pour rappeler quelques souvenirs communs avec Sallèles, mais aussi pour revenir sur leur parcours départemental et sur les missions des pompiers. Jean-Pierre Bardy a remercié les deux colonels pour leur soutien sans faille envers la caserne sallèloise. Le maire de Sallèles-d’Aude Yves Bastié, a insisté sur l’humanité des deux hommes. Une humanité soulignée également par le maire d’Ouveillan, Jean-Paul Chaluleau, qui a dit toute son admiration devant l’engagement des pompiers.

Rappelons que le centre de secours de Sallèles d’Aude totalise près de 600 interventions par an.

La construction d’une nouvelle caserne est envisagée, comme cela a été signalé au président du SDIS Aude.