Gestion des chats errants : le bilan à Ouveillan

La Covid-19, si elle confine les humains, n’a semble-t-il aucun impact sur la vie libertine des chats. Pour preuve, les bénévoles sont toujours à pied d’œuvre pour maîtriser la prolifération sur le village de cette population errante et pour remplacer certains propriétaires indélicats qui n’assument pas leurs responsabilités auprès de leur animal domestique.

L’association Bien vivre avec les chats a pris le problème à bras-le-corps depuis quelques années sur Ouveillan, et cela se fait ressentir car il y a moins de chats en vadrouille, même si cela n’est pas très visible tant le travail est immense.

Pour 2020, 52 chattes ont été stérilisées (près de 200 chatons en moins), 20 chats castrés, avec en plus des soins portés aux animaux malades. Déjà pour janvier 2021, ce sont 6 chattes stérilisées et 4 chats castrés, grâce bien sûr au trappage réalisé auprès des personnes qui signalent des chats près de leur domicile.

Mais comme le précisent les membres de l’association:

« Tout cela a un coût, nous remercions la municipalité qui nous soutient avec la subvention de 1500€, la Fondation Brigitte Bardot qui a financé 8 opérations de chats et chattes, la fondation Bourdon qui a elle aussi permis les interventions pour 5 chattes, le Département pour une aide exceptionnelle de 500€ et les généreux donateurs. A tout cela, s’ajoutent les cotisations de nos membres. N’oublions pas les familles qui s’occupent de l’adoption des chatons, avec un contrat de soins à la clé. Les déplacements chez le vétérinaire et les trappages. La banque alimentaire à Casino bénéficie d’un accueil très sympathique, une nourriture bienvenue car lorsqu’on nourrit les chats en certains points, cela évite les dégâts dans plusieurs quartiers. Cette année, les bénévoles interviennent aussi dans les campagnes où de nombreux chats errants prolifèrent.« 

La tâche de tous ces bénévoles est immense car les chats sont durs à sédentariser ou à garder chez soi. Cependant, ils insistent auprès des propriétaires pour qu’ils stérilisent leurs chats. Ils ont besoin de soutien financier (stériliser une chatte coûte 80€ même si les vétérinaires font des prix).

Mais tout ce que ces bénévoles souhaiteraient le plus, c’est que les Ouveillanais comprennent leur intervention sur la population des chats et les accompagnent, les rejoignent, car les nuisances concernent tout le monde.

article du 23/02/21

Ouveillan : tout savoir pour rénover mieux

Vendredi 12 février, le service itinérant du Grand Narbonne « Tout sur l’habitat » était présent place du marché pour informer la population des multiples possibilités d’amélioration de leur habitation et des aides qui existent. Le Grand Narbonne participe ainsi à la rénovation des centres anciens et du patrimoine dans les villages en intéressant les municipalités. Le maire Jean-Paul Chaluleau était d’ailleurs là afin d’encourager cette démarche.

Ce service itinérant permet à chacun de s’informer en toute quiétude, auprès de personnes compétentes et qui ne cherchent pas à vendre quoi que ce soit.

Était aussi présente l’association des Compagnons bâtisseurs. Encadrés par des animateurs techniques, ils peuvent accompagner les personnes désireuses d’améliorer leur habitat, donner des conseils, participer à la réalisation des travaux ou prêter des outils. Cela s’adresse à des locataires, propriétaires ayant des ressources modestes. L’intervention des Compagnons engage la personne chez qui ils interviennent à participer aux chantiers, aider les autres, payer 10% du montant des matériaux et se rendre selon leur souhait aux animations sur le bricolage dans tous les domaines.

Contact: habitat@legrandnarbonne.com.

Contact: www.compagnonsbatisseurs.eu ou v.marty@compagnonsbatisseurs.eu, coordinatrice des projets

.

Article du 17/02/21

La CGT défend la Poste à Ouveillan

Mercredi matin, la CGT FAPT (Poste et télécoms) de l’Aude, le syndicat CGT des territoriaux, l’Union locale de Narbonne et l’Union départementale CGT étaient présents devant le bureau de poste d’Ouveillan pour interpeller la population du village au sujet des dangers de transformation ou de fermeture de bureaux de poste dans les villages. Un stand avait été dressé pour favoriser la rencontre avec les habitants.

Devant une soixantaine d’Ouveillanais, plusieurs prises de parole ont souligné l’importance du service public et les projets de la Poste, projets qui visent « à réduire sa présence, voire à la supprimer« , entraînant par là même des compressions de personnel.

Fabrice Roussel (CGT FAPT), Bruno Deseure (responsable de la communication Poste CGT) et Jean-Pierre Roussel (territoriaux CGT Aude) ont ainsi sensibilisé la population sur l’importance de soutenir leur combat pour un service de qualité pour les usagers.

Le maire Jean-Paul Chaluleau a, de son côté, rappelé « l’attachement aux services de proximité » de la municipalité. Il a également précisé que le bureau de poste d’Ouveillan n’était pas menacé. « À partir de la fin du premier semestre, il sera ouvert tous les matins, du lundi au samedi« , a-t-il précisé, faisant écho à une rencontre avec la direction territoriale. Chacun sera vigilant à l’évolution de la situation.

Article du 12/02/21

Le photo club d’Ouveillan en pause mais pas en négatif

Si la période que nous traversons n’est pas propre aux initiatives dans le milieu associatif, le photo club d’Ouveillan ne tombe pas dans une totale inertie. Jean-Michel Sauget, président, reste très actif pour maintenir du lien entre les adhérents.

Même si pour lui, « la vocation première d’un club photo est à 80% de réunir des passionnés de la photo, de partager les connaissances et les techniques, en s’appuyant sur la visualisation des photos prises par chaque photographe grâce aux supports numériques installés au siège. Ceci donne lieu à des moments conviviaux et importants dans le partage des règles photographiques. Tout ceci est à l’arrêt faute aux contraintes sanitaires que le club respecte depuis le mois de mars. La mairie a fermé les salles municipales en accord avec les normes de sécurité sanitaires bien sûr ».

Le président rappelle : « Tous nos projets sont à l’arrêt, l’expo photo qui devait se dérouler au mois d’octobre était prête, elle est reportée, à quand? Tout ce qui était apprentissage pour les débutants, ou ouverture vers de nouveaux projets et futurs adhérents est stoppé ». Jean-Michel Sauget précise : « Pour maintenir un semblant de vie on a trouvé la solution avec internet. Une messagerie qui nous permet de partager les albums photos sur le web. Des thèmes sont créés et chaque photographe met ses photos et nous pouvons les commenter, souligner les éventuels problèmes. Cela permet des échanges techniques constructifs pour toujours progresser. Nous sommes dans l’attente, comme toutes les associations, d’une amélioration sanitaire ».

Il annonce : « Nous programmons de petites sorties par petits groupes en fonction du temps et de manière dispersée afin de ne pas faire les mêmes photos. Nous allons mettre en place des vidéos conférence pour assurer un présentiel à distance, et discuter en direct sur nos prises de vues ». Et d’indiquer : « En tant que président je suis heureux de voir qu’une grande partie des adhérents participe à cette vie virtuelle du club, chacun apporte ses idées, on positive dans le bon sens du terme. Nous ne ferons pas d’assemblée générale, mais la porte reste ouverte si des nouveaux passionnés de photos veulent nous rejoindre, mes coordonnées: 0680486676.

On doit s’adapter, mais rester optimiste, nos photos sont un merveilleux support d’évasion et de rêve en ces périodes délicates« .

Article du 25/01/21