Daniel Villanova vaccine à la bonne humeur au Royal

Devant une salle comble, Daniel Villanova a suscité d’irrésistibles fous rires.

Bienvenue ce vendredi 4 novembre à Bourougnan, cité imaginaire où nous invite Daniel Villanova dans une aventure rocambolesque. Les habitants de cette petite bourgade ont reçu par ordre de l’État plusieurs injections d’un produit nommé “Le speaking Molière”, traduisez: parler durant une année en permanence au quotidien et de manière incontrôlée en alexandrins tout comme Molière. Toute la population est vaccinée? Non, une poignée d’irréductibles dont Raymond et Lucette refusent le vaccin et se cachent, feignant de rimer leurs propos à la manière de Jean-Baptiste Poquelin. Ils sont poursuivis, harcelés, contrôlés par le maire, le garde et les gendarmes.

Cela renvoie évidemment à la période de la pandémie de la Covid-19 et à ses vicissitudes; avec Daniel Villanova tout le monde en prend pour son grade, en alexandrin évidemment. L’auteur évoque en parallèle de cette fiction la pensée de Molière, égratignant lui-même par l’écriture de pièces telles que TartuffeLe malade imaginaire, ou Le médecin malgré lui, les puissants de son époque.

Devant une salle comble, l’auteur a suscité d’irrésistibles fous rires et applaudissements au cours de cette pièce dont les personnages sont tous joués par Daniel Villanova. Ce dernier se produira également le vendredi 25 novembre sur la scène de l’opéra comédie de Montpellier dans le cadre d’un spectacle solidaire.

Photo et article l’Indépendant du 7/11/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *