Notre patrimoine bâti

Ouveillan, terre de patrimoine et de vignes

Le territoire d’Ouveillan a été occupé par les premiers agriculteurs du néolithique. Les découvertes faites par notre archéologue locale, madame Paule Bouisset, témoignent de l’importance de ces occupations.

A l’époque romaine, dès le premier siècle après J-C, les Romains vont coloniser et exploiter notre terroir qui va s’organiser autour de domaines agricoles et surtout viticoles (les villae) dont les vestiges sont encore enfouis dans les terres d’Ouveillan. L’exploitation de la vigne est un des points forts de la Narbonnaise dont le vin était exporté vers l’Italie, l’Espagne et le reste de la Gaule au moyen des amphores produites sur l’atelier de potier de Sallèles d’Aude.

A la fin de l’Antiquité, les Wisigoths marquent de leurs traces notre territoire en y enterrant leur morts dans deux nécropoles.

Durant le haut moyen âge, notre village va se fixer sur une butte dominant l’étang avec la construction d’une première église et d’un premier château au « Castellas » en contrebas. Ensuite vers les 11e-12e siècles, la vie du village va s’organiser sur le haut de la butte avec un château au « Fort » et la construction d’une nouvelle église paroissiale. Comme dans la plupart des villages languedociens, la vie va se structurer autour de ces deux pôles en regroupant la population et l’habitat.

Ce n’est sans doute que durant la seconde moitié du XIIIe s. ou le début du XIVe s. qu’un nouveau rempart vient enserrer le village qui s’est étendu. Il servira de cadre à la vie des ouveillanais jusqu’au milieu 19e s.

Le développement de la viticulture, moteur économique du Languedoc à partir de la seconde moitié du 19e s., va entraîner de nombreuses modifications dans la structure urbaine bâtie avec la construction de caves (chais) et la restructuration des maisons dans le cœur du village.

C’est à partir des années 1870 que le village va réellement sortir de ses remparts, avec la construction des nombreuses maisons vigneronnes et de maisons de maître associées à une cave, qui viennent marquer toutes les rues au-delà du rempart médiéval.

Au milieu des vignes, qui modèlent le paysage, dans un environnement encore protégé, Ouveillan est un village languedocien typique avec une histoire riche et un patrimoine de valeur qui est protégé au titre des Monuments Historiques. Les confins de la commune sont limités par le canal du Midi, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Les mesures de protections et les labels attribués par les administrations sont une reconnaissance de l’intérêt majeur de notre patrimoine.

 

Page 1 – Présentation / Page 2 – Le Canal du Midi / Page 3 – La grange de Fontcalvy/

Page 4 – L’église St Jean / Page 5 – Monument aux morts / 6 – Monument de la république

Page 7 – Cave Coopérative / Page 8 – Le château du Terral

Voir notre Notre patrimoine Naturel

Un immense merci à Mme Véronique Lallemand, Archéologue au Ministère de la Culture, pour la rédaction des articles sur notre patrimoine. Le blog de Véro