Gestion des chats errants : le bilan à Ouveillan

La Covid-19, si elle confine les humains, n’a semble-t-il aucun impact sur la vie libertine des chats. Pour preuve, les bénévoles sont toujours à pied d’œuvre pour maîtriser la prolifération sur le village de cette population errante et pour remplacer certains propriétaires indélicats qui n’assument pas leurs responsabilités auprès de leur animal domestique.

L’association Bien vivre avec les chats a pris le problème à bras-le-corps depuis quelques années sur Ouveillan, et cela se fait ressentir car il y a moins de chats en vadrouille, même si cela n’est pas très visible tant le travail est immense.

Pour 2020, 52 chattes ont été stérilisées (près de 200 chatons en moins), 20 chats castrés, avec en plus des soins portés aux animaux malades. Déjà pour janvier 2021, ce sont 6 chattes stérilisées et 4 chats castrés, grâce bien sûr au trappage réalisé auprès des personnes qui signalent des chats près de leur domicile.

Mais comme le précisent les membres de l’association:

« Tout cela a un coût, nous remercions la municipalité qui nous soutient avec la subvention de 1500€, la Fondation Brigitte Bardot qui a financé 8 opérations de chats et chattes, la fondation Bourdon qui a elle aussi permis les interventions pour 5 chattes, le Département pour une aide exceptionnelle de 500€ et les généreux donateurs. A tout cela, s’ajoutent les cotisations de nos membres. N’oublions pas les familles qui s’occupent de l’adoption des chatons, avec un contrat de soins à la clé. Les déplacements chez le vétérinaire et les trappages. La banque alimentaire à Casino bénéficie d’un accueil très sympathique, une nourriture bienvenue car lorsqu’on nourrit les chats en certains points, cela évite les dégâts dans plusieurs quartiers. Cette année, les bénévoles interviennent aussi dans les campagnes où de nombreux chats errants prolifèrent.« 

La tâche de tous ces bénévoles est immense car les chats sont durs à sédentariser ou à garder chez soi. Cependant, ils insistent auprès des propriétaires pour qu’ils stérilisent leurs chats. Ils ont besoin de soutien financier (stériliser une chatte coûte 80€ même si les vétérinaires font des prix).

Mais tout ce que ces bénévoles souhaiteraient le plus, c’est que les Ouveillanais comprennent leur intervention sur la population des chats et les accompagnent, les rejoignent, car les nuisances concernent tout le monde.

article du 23/02/21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.