Julien Grande : « La vie associative est un pôle important dans un village »

Portrait de Julien Grande, délégué aux associations sport évènementiel

Afin de mieux faire connaissance avec les 5 adjoints et les deux conseillers délégués, nous vous les présentons au fil des semaines.

Aujourd’hui Julien Grande, délégué aux associations sports et événementiel.

Quelle a été votre motivation pour vous présenter aux dernières élections?

Durant tout mon parcours professionnel, 37 ans à Marseille dont 28 ans au Crédit Agricole Alpes Provence, le tennis a été mon sport en loisirs et compétition. Je me suis investi très vite, d’abord en tant que joueur, vice-président, puis président d’un club qui gérait 235 enfants et 100 adultes, puis membre actif au Comité tennis 13. Le bénévolat est un sacerdoce pour moi, j’ai aussi représenté en équipe le Crédit agricole en tournois nationaux. Ces multiples expériences m’ont permis de développer des compétences d’organisation et de travail en équipe. Aussi naturellement, sans seulement penser à être élu, en arrivant à Ouveillan je savais que j’allais m’investir dans la vie associative de mon village… Ma rencontre avec Jean-Paul Chaluleau a fait le reste.

M’occuper des associations m’a donc paru logique et surtout j’ai envie de partager cet esprit de groupe dans ma commission municipale et ce plaisir d’agir pour les autres avec beaucoup de volonté et les efforts qu’il faudra faire.

Quel est votre rôle principal auprès de l’adjointe?

Je pense, que le portefeuille association-sport-évènementiel est suffisamment large pour travailler en binôme. La vie associative est un pôle très important dans la vie d’un village de par son rôle social, on se doit, en tant qu’élu, de recevoir, d’être à l’écoute, et pouvoir faire remonter rapidement les attentes des Ouveillanais (ses). Cela demande beaucoup de disponibilité et de présence sur le terrain, à deux cela est plus facile, et le ressenti personnel de chacun permet une réflexion plus objective et positive.

Je suis aussi à la commission des ressources humaines qui me semble essentielle lorsque l’on gère du personnel.

Quel bilan tirez-vous de cette année particulière vu le contexte sanitaire?

Pour ce qui est de ma mission de délégué, j’ai pu, en rencontrant les associations disponibles, connaître leur fonctionnement, leurs besoins, évaluer les attentes de chacune afin de pouvoir nous projeter ensemble vers un avenir où le milieu associatif retrouvera vigueur, enthousiasme. Cela dans une harmonie indispensable à la cohésion d’un village autour des animations ou des événements.

J’ai aussi poursuivi la gestion des cimetières, installé un plan à l’entrée, et réussi à mettre en place une informatisation qui sera opérationnelle très bientôt, et qui facilitera le travail de tous. Personnellement je tiens à remercier les bénévoles nombreux, le personnel administratif et technique, qui ont participé à ce lourd travail.

En conclusion que souhaitez-vous pour la commune dans les 5 ans à venir?

Nous avons trouvé une situation de la mairie problématique, avec des finances instables.

Un gros travail d’adaptation a dû être fait au sein de la municipalité, par tous les élus, et le personnel qui a répondu présent.

Mon souhait, j’aimerais que l’on puisse regrouper les associations de l’événementiel, ce qui permettrait que l’organisation soit moins lourde, que les bénévoles soient plus nombreux autour de l’animation, et cette union amènerait plus de lien social.

Article de l’Indépendant du 9/06/21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.