Le 8-Mai dans l’intimité à Ouveillan

Ce 8-Mai a été célébré, tout comme l’an dernier, dans une triste intimité pour respecter les mesures sanitaires imposées par les consignes gouvernementales. Donc, pas d’Union musicale, pas des enfants des écoles et très peu de participants et d’élus pour ce devoir de mémoire pourtant si important.

Le maire Jean-Paul Chaluleau, accompagné de deux élus, lisait le message de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la mémoire et des Anciens combattants: « 76 ans plus tard, reliés par notre mémoire commune et épris de la même reconnaissance, nous nous unissons par la pensée et par notre hommage pour saluer le souvenir de celles et ceux qui ont combattu et abattu le fléau nazi ». Malraux écrivait: « Un monde sans espoir est irrespirable ». Le message se terminait sur: « Unis et solidaires, souvenons-nous de l’adversité surmontée et de la liberté reconquise ». Des messages toujours empreints de solennité afin que personne n’oublie les affres de la guerre et parfois des haines destructives qui peuvent s’emparer des hommes dans des circonstances particulières.

Suivait le dépôt de gerbe par Brigitte Bestué et Dimitri Cros, avant qu’une minute de silence ne soit respectée par les présents envers tous ces hommes et femmes qui ont donné leur vie pour la liberté.

Photo et article l’Indépendant du 12/05/21

1 réflexion sur “Le 8-Mai dans l’intimité à Ouveillan”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.