l’Indépendant: Ouveillan espère une aide exceptionnelle de l’État

Rencontre avec le maire Jean-Paul Chaluleau entre bilans et perspectives.

Que souhaiter pour l’année nouvelle? Évidemment, que la crise sanitaire s’estompe et laisse la place à la vraie vie. La santé est primordiale, elle permet de tout affronter debout. Et puis que chacune et chacun puisse en 2022, cueillir des petits bonheurs en chemin, ait sa place dans notre société, en paix.

Revenons sur 2021. Le contexte d’abord…

Nous sommes les élus Covid, élus le 15 mars 2020 et confinés dès le 17… Depuis quasiment deux ans, la vie sociale, associative, sportive, politique, est chamboulée. Mais aussi la convivialité. Malgré ce, les associations, en souffrance depuis le début de la pandémie, continuent de fonctionner en s’adaptant aux protocoles sanitaires. La municipalité les soutient dans cette délicate période. Hommage doit également être rendu à toutes les forces de la commune (commerçants, artisans, viticulture, santé), aux agents municipaux, aux enseignants, sous pression comme les parents d’élèves et les enfants. La municipalité s’est impliquée fortement, avec son CCAS, dans l’accompagnement pour la lutte contre le Covid.

Pour 2022, quelle sera notre visibilité? Et le contexte local?

La Chambre régionale des comptes l’a souligné l’été dernier, la ZAC est en déficit de près de 1,4 million d’euros. Déficit creusé pendant 10 ans et que nous devons combler. La CRC préconise parallèlement l’arrêt des investissements importants. Ajoutez à cela des emprunts qui courent. Nous avons alerté l’État sur notre situation, au plus haut niveau, par l’intermédiaire de notre députée Danièle Hérin, par le préfet Thierry Bonnier et le sous-préfet Rémy Recio. Tout récemment, le sénateur Sébastien Pla, très actif, a saisi les ministères concernés ainsi que le préfet. Ouveillan espère une aide exceptionnelle de l’État pour aborder sereinement son avenir.

Une esquisse pour 2022?

Avec le travail de fond au quotidien des élus et des agents, citons: la réhabilitation de la rue Ferrer, en concertation avec ses habitants, des chemins de vignes refaits, le jardin public au centre d’attentions. Le projet de cantine scolaire, lui, suit son cours. Le Département le soutient financièrement, d’autres appuis sont attendus. Le Royal disposera d’un nouveau système de chauffage et d’une nouvelle sono, dossier financé en partie par la région Occitanie. Avec le Grand Narbonne, les études pour la mission centres anciens se poursuivront. Avec l’aide de l’État, des travaux d’accessibilité seront menés, prévus depuis 2013… Des animations seront programmées, sous réserves. La mise en sécurité de Fontcalvy fera l’objet d’études de l’État. Pour 2022, l’objectif numéro 1 demeure: être au service et à l’écoute de la population. Dans le respect réciproque.

Article de l’Indépendant du 12/01/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.