Un chèque de 47 200 euros pour lutter contre le cancer

Les bénévoles de la lutte contre le cancer étaient réunis dans le village pour remettre le chèque correspondant aux différentes collectes dans les 20 communes du canton.

Mardi soir, dans la salle des fêtes, le maire Jean-Paul Chaluleau était heureux de recevoir l’ensemble des bénévoles, des délégués, des maires des 20 villages qui, unis depuis plus de trente ans, mènent le même combat pour la lutte contre le cancer. Édouard Villot, président, soulignait: « Le bilan est bon, malgré ces deux années difficiles, car vous êtes restés mobilisés » et disait son bonheur de remettre au professeur Marc Ychou, directeur général de l’Institut du cancer de Montpellier, le chèque de 47200€ (12200€ de plus que l’an dernier), en présence de tous ceux qui œuvrent pour cette noble cause ainsi que des deux conseillers départementaux, Christian Lapalu et Dany Dura.

Félicie Nicolas citait ensuite les sommes récoltées par chaque village, ce qui soulevait de forts applaudissements.

Le professeur Marc Ychou, venu spécialement de Montpellier, se disait « heureux d’entendre le nom de ces villages qui chantent et qui sont si généreux. Chaque année, vous réalisez un exploit. Ces fonds récoltés au fil des années alimentent la grande rivière de l’ICM et participent énormément à la recherche et à l’achat de matériel novateur. L’ICM fêtera ses 100 ans en 2023« .

Il présentait un panorama des actualités concernant Val d’Aurelle. Il annonçait le projet de création d’un grand centre de transfert et d’innovation de la recherche, composé de campus où seront réunis les médecins, les chercheurs, l’économie industrielle, et l’arrivée de start-up. Un écosystème qui va permettre un travail autour et avec tous les composants concernant la santé et la lutte contre le cancer. Il se félicitait des avancées en matière de soins aux patients avec du matériel plus pointu qui peut analyser tout ce qui constitue le moteur énergétique du cancer et de pouvoir grâce aux IRM performantes atteindre seulement la cible, ce qui implique moins de rayons, et d’effets secondaires.

Il disait l’importance de l’arrivée de l’intelligence artificielle et de la chirurgie robotique qui font partie des innovations importantes. Ce futur grand centre novateur, le premier en Europe, permettra aussi de réunir tout ce qui accompagne la guérison du malade: kinés, assistantes sociales, psychologues, nutritionnistes, art-thérapeutes…, un plus pour le bien-être du patient et l’amélioration de la vie des accompagnants.

La première pierre de ce grand complexe se fera en octobre 2023. Une grande attente!

L’apéritif offert par la municipalité clôturait ce rendez-vous annuel, qui démontre le respect des chercheurs de Val d’Aurelle envers ces bénévoles et généreux donateurs du canton de Ginestas et des environs. Une visite qui donne au bénévolat toutes ses lettres de noblesse et qui devrait inciter d’autres personnes à rejoindre cette lutte contre ce fléau qu’est le cancer.

Photo et article: L’indépendant du 13/04/22

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.